25/11/2011

Article 31 : Statistiques et collectes de données

Lire l'article 31

Les questions suivantes sont extraites du rapport de l'IDA (International Disability Alliance) : « DOCUMENT D'ORIENTATION- De l'usage effectif des Mécanismes Internationaux de contrôle et de suivi des Droits de l'Homme pour la protection des Droits des personnes Handicapées ». Elles sont simplement destinées à vous orienter dans votre réflexion.

Votre témoignage ne doit pas obligatoirement s'appuyer sur ces questions.

Merci de répondre en précisant si vous êtes vous-même en situation de handicap, parent, proche, professionnel en laissant un commentaire à cette note ou en imprimant et renvoyant votre témoignage à l'adresse indiquée.

  1. L'État dispose-t-il de statistiques qui permettront la surveillance des droits de l'Homme des personnes handicapées ?
  2. Si l'État utilise des indicateurs pour contrôler la situation des droits de l'Homme en général, existe-t-il des statistiques ventilées par type de handicap ?
  3. Si non, l'État planifie-t-il de disposer de telles statistiques et implique-t-il les organisations représentant les personnes handicapées dans ce processus ?

    Commentaires

    l'État ne connaît toujours pas bien le nombre et le type de handicap présent en France. Les CDCPH (conseil départemental consultatif des personnes handicapées) sont chargés depuis 2005 d'effectuer le recensement des personnes handicapées et des types de handicaps, mais l'État ne permet pas à ces CDCPH de se réunir régulièrement et de réaliser le travail demandé.

    Écrit par : Odile MAURIN | 18/03/2012

    l'État ne connaît toujours pas bien le nombre et le type de handicap présent en France. Les CDCPH (conseil départemental consultatif des personnes handicapées) sont chargés depuis 2005 d'effectuer le recensement des personnes handicapées et des types de handicaps, mais l'État ne permet pas à ces CDCPH de se réunir régulièrement et de réaliser le travail demandé.

    Écrit par : Odile MAURIN | 18/03/2012

    Les commentaires sont fermés.